Ma vision de la Profession – Interview d’un Expert-Comptable

Interview de David Ladame, Expert-comptable

Quel sera selon vous l’impact de la crise sanitaire actuelle sur l’activité de la profession à court, moyen et long terme ?

A court terme, nous constatons une sollicitation importante de nos cabinets par les clients. L’utilité des cabinets est mise en avant concernant l’accompagnement des clients sur les dispositifs de chômage partiel, mais aussi concernant la gestion de trésorerie de nos clients. Nous avons également un rôle important à jouer en matière d’information et de restitution des dispositifs existants à mettre en place. Aussi, cette crise a été l’occasion de challenger les cabinets sur leur capacité à transformer rapidement leur organisation en télétravail, dans un environnement distanciel et numérique.

A moyen terme, cette crise va bouleverser l’organisation du travail en cabinet. En effet, les schémas traditionnels ont explosé et les limites de ces derniers ont été révélées. Les cabinets les plus agiles se sont quant à eux bien adaptés. Les cabinets doivent repenser la manière de collaborer avec leurs collaborateurs et leurs clients => pour plus de réactivité, plus d’anticipation mais sans faire de concession à une déconnexion “contrôlée”. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation.  Les outils à disposition des cabinets aujourd’hui représentent un véritable levier de développement : plus d’ergonomie et plus d’efficacité !

A long terme, cette crise doit nous permettre de penser notre feuille de route stratégique de sorte à prévoir une telle éventualité et adapter notre organisation au cas où cela se reproduirait : ce que certains appellent “le mode dégradé” : Quelle organisation ? Quel niveau de sécurité ? Dans quel délai ? etc … autant de questions que les cabinets devront anticiper. En effet, cet épisode doit nous faire grandir tous ensemble. Notre profession doit rester exemplaire, comme elle l’a été, afin de maintenir une véritable utilité.

Je regrette d’ailleurs que notre profession n’ait pas été plus mise en avant dans les médias, et tours de table, pour retranscrire la vérité du terrain, que nous côtoyons tous les jours depuis des mois : “ne sommes-nous pas les médecins des entreprises ?!”

 

Comment avez-vous géré cette crise ?

Nous concernant, le basculement du jour au lendemain en télétravail pendant le premier confinement, s’est bien déroulé. En effet, Experneo a été créé en 2012, dans une démarche de dématérialisation totale (zéro papier). Nous bénéficions d’une organisation interne qui nous permet de travailler de n’importe où, n’importe quand. Cela nous a permis de maintenir un lien quasi permanent avec les clients et de n’interrompre aucune prestation en cours. Je salue également la mobilisation sans faille de toute l’équipe, qui s’est impliquée bien au-delà du cadre légal habituel !

Aussi, nos clients sont équipés d’une plateforme de gestion full web (MEG de RCA). Les clients disposent ainsi de leurs flux essentiels (recettes, dépenses et trésorerie) en temps réel. Côté cabinet, nous accédons également à cette plateforme et réalisons un rôle de vigie grâce à la console de supervision.

Le plus difficile a été de faire face à la première vague de demande d’aide des clients pour les dispositifs de chômage partiel. Là encore, notre service social a été exemplaire !

Nous nous en sommes bien sortis également en raison d’une très bonne relation client. Cette relation client est le fruit d’un travail permanent et quotidien. depuis toujours, c’est une véritable priorité que nous cultivons. Dans des moments de crise, ce lien de proximité aide et facilite la relation avec les clients et les collaborateurs.

 

Comment avez-vous réussi la mutation digitale de votre cabinet ? Avez-vous quelques conseils ou astuces à nous livrer ?

La mutation digitale d’Experneo est le fruit d’une expérience de terrain à la fois dans mon cabinet précédent et également lorsque j’étais élu au CJEC. J’ai vite pris conscience dans mon expérience précédente de l’évolution technologique des logiciels et des avantages liés à la digitalisation (on parlait de scanner à l’époque lol). Au sein du CJEC, j’ai eu pour mission de détecter des partenaires éditeurs innovants, auprès desquels j’ai pu découvrir et tester des pratiques différentes. Tout cela m’a donné une autre vision stratégique que je me suis contraint de mettre en place au sein de mon cabinet : je suis passé d’une stratégie de la demande à une stratégie de l’offre. Je ne peux que recommander les cabinets à en faire de même.

Aujourd’hui, Experneo se positionne dans l’accompagnement auprès des TPE < 10. Nous connaissons bien le métier de chef d’entreprise. Je me définis comme un Expert Entrepreneur => “j’ai créé ma boite comme mes clients ! Moi c’était en 2012 et elle s’appelle Experneo !”. Notre objectif est de faciliter la comptabilité pour booster l’activité de nos clients et ainsi se concentrer sur les fondamentaux de la réussite : pilotage, organisation, production, gestion et vente ! Pour cela nous déployons une offre inédite “Happy Business ENTREPRENEUR ».

Pour finir, je donnerai deux recommandations pour réussir :

  1. Ecouter réellement ses clients
  2. Passer à l’action : agir !

 

Comment WAIBI s’inscrit dans la stratégie digitale et conseil du cabinet ?

Waibi est une solution de tableau de bord que nous utilisons pour formaliser nos rendez-vous conseils. Waibi s’inscrit dans une démarche de coaching en gestion et d’accompagnement au pilotage des PME PMI. C’est un outil intuitif, riche en fonctionnalités qui permet de faire du sur mesure et d’aller loin dans l’analyse des données de l’entreprise. La solution est ergonomique et l’interface facilement accessible pour les clients. Cette solution s’inscrit totalement dans notre stratégie d’accompagnement qui repose sur le duo : numérique & humain 🙂

 

Quel sera l’impact pour la profession de la factur’x ? Quand le changement sera-t-il perceptible ? Est-ce déjà une réalité pour vous ? …

De mon point de vue la Factu’X va être un élément majeur dans la transformation de notre profession. En effet, j’imagine qu’elle va permettre une automatisation de la collecte des flux et de leur traitement. Ce dont tous les cabinets d’aujourd’hui rêvent, mais qui paradoxalement fait peur à tout le monde ! En effet, dans la mesure où nous aurons une norme d’échange entre les entreprises, on peut s’interroger sur son traitement. A ce jour, je ne comprends pas bien l’intérêt des algorithmes de “saisie artificielle » ! Puisque demain, je suis convaincu que le protocole sera totalement automatisé (enfin je l’espère sincèrement).

La première volonté du gouvernement est de lutter contre la fraude à la TVA. On peut imaginer que grâce à la factur’X, il sera demain possible de mettre en place un prélèvement à la source pour collecter la TVA (sur les débits dans un premier temps). Le futur des cabinets est donc bien de moins en moins déclaratif.

Pour faire face à ce défi d’évolution, notre profession doit anticiper l’avenir pour être ainsi force de proposition et maintenir une utilité incontestable pour nos clients. Ainsi, nous aurons encore de belles perspectives ! Je ne crois pas que cette utilité soit limitée à notre périmètre d’exercice (monopole de la tenue) et suis convaincu que ce dernier perdra de son intérêt au fur et à mesure de l’évolution technique et réglementaire.

Aujourd’hui, au sein du cabinet nous avons tout fait pour avoir un processus de collecte et de traitement des flux quasi-automatiques et temps réel. Nos clients sont déjà sensibilisés au sujet. Le format de facture factur’X, est opérationnel à partir du module Facturation du portail MEG (en export). Nous avons dû repenser le rôle de chacun : client et collaborateur, afin de mieux répondre aux attentes des clients de plus en plus digitalisés.

Enfin, comme beaucoup nous attendons une application concrète et obligatoire à partir du 1er janvier 2023. J’ai confiance en la profession et je souhaite que la plateforme jefacture.com, ait un rôle déterminant.

 

Comment voyez-vous votre cabinet dans 5 ans en termes d’offres de services, d’organisation, de communication …. ?

Dans 5 ans, Experneo sera LE conseil privilégié des dirigeants de TPE en Lorraine. Grâce à une organisation digitale efficace, associée à un accompagnement de proximité, nous accompagnerons nos clients sur les fondamentaux de la réussite, le tout dans une ambiance #HappyBusiness qui nous est chère !

Nous allons continuer à enrichir notre catalogue de services pour les TPE : gestion, paie, communication et formation dirigeants.

Nous n’avons pas vocation à devenir le leader en France, mais bien le meilleur de son secteur à l’échelle du territoire régional.

 

Quels conseils donnez-vous à vos confrères pour se préparer dès aujourd’hui à ces changements à venir ?

Voilà quelques recommandations :

  • Changer ses paradigmes,
  • Repenser utilité et expérience client dans un environnement numérique,
  • Mettre en place une organisation efficiente (pôle data par exemple)
  • Se former à la vente
  • Mettre en place une stratégie de l’offre